amarante

L’amarante résiste à Monsanto !

L’Amarante, (Amaranthus retroflexus), une bonne plante comestible:

 

 

Je viens de tester cette “mauvaise herbe”, nommée Amarante que je n’avais pas encore goûtée…

Je puis vous le dire: Dé-li-cieux !!

Cette plante m’avait intrigué car cette année (allez savoir pourquoi !) elle a envahi le jardin en masse alors que je ne l’y avais jamais vue… Sans doute le fumier d’il y a trois ans à présent (mais pourquoi cette année seulement ?)
Toujours est-il que devant son abondance, j’ai fait quelques recherches, d’autant plus que son profil ne m’était pas inconnu !

Bon sang mais c’est bien sûr !

C’est de l’amarante !!

 

amaranthe

 

En voici une qui monte à graines parmi les potimarrons:

amaranthe

 

Elle se ressème généreusement, sans cesse en envahissant les jeunes semis:

amaranthe

 

La voici encore jeune:

amaranthe

 

Est-elle comestible? Diable oui !

Les feuilles d’amarante ont une composition assez proche de celle des épinards (même famille botanique) : Très peu caloriques tout en présentant des teneurs intéressantes en minéraux, oligo-élements, vitamine A, vitamine B et C, anti-oxydants (sous forme de flavonoïdes). Comme toute verdure, les feuilles de l’amarante contiennent bien sûr des fibres.

Il convient cependant, comme avec les épinards, la rhubarbe ou les autres plantes de la famille des Chénopodiacées, de ne pas en abuser car les feuilles d’amarante contiennent de l’acide oxalique propice aux calculs rénaux, par exemple…

Donc je vais chercher la casserole et sans autres formes de procès je procède comme pour ses copines (Chénopode, Colza sauvage, pissenlits, etc…)
Les tiges étant très tendres, je coupe le tout en grossiers tronçons, un verre d’eau au fond de la casserole, un (bon) filet d’huile d’olive, un bel oignon émincé, un couvercle…et je laisse mijoter 20/30 minutes à feu doux. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, je rajoute une grosse gousse d’ail coupée fin, et laisse encore à peine cuire un peu.

Servie telle quelle, avec son petit bouillon, additionnée de quelques croûtons d’un bon pain au levain afin de bien “esponger” toutes les saveurs… Vous m’en direz des nouvelles!

 

amarante

 

La plante que j’avais cueillie était montée à graines, mais celles-ci étaient encore vertes, si bien que j’ai tout mis dans la casserole… Tout était très tendre sans aucune partie dures ou ligneuses…

Essayez, vous verrez ! On ne peut guère confondre l’amarante avec une autres plante. Avec une autre variété de son espèce, oui, mais il semble qu’il n’y en ait aucune de toxique…

En tout cas soyez toujours prudent dans vos cueillettes sauvages et en cas de doute, demandez à quelqu’un de plus chevronné …

Ensuite… régalez-vous !

 

De plus… Cerise sur le gateau: Amaranthus retroflexus est résistante …au Roundup de Monsanto !!!

Peut-être une partie de l’explication de son abondance ! En tout cas bienvenue à toi dans la résistance, petite soeur Amarante, ahahaha !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.