Comment acheter de l’Argent-métal, sans dépenser plus ?

Trouver des réponses pertinentes (individuelles au moins !) à la situation de crise qui ne fait que commencer (si l’on peut dire, vue l’étendue des dégats déjà occasionnés) :

Nous pouvons classer ces réponses en trois axes :

* Développer d’autres sources de revenu : Pour ne pas se retrouver le « bec dans l’eau » en cas de perte d’emploi ou du revenu principal. Un excellent programme vous est proposé ici.

* Sécuriser ses avoirs : Or physique, argent physique, autres biens tangibles + ne rien avoir en dettes bancaires.

* Accroître son autonomie alimentaire  (et sa santé naturelle, ça va avec !) : Avoir un lopin de terre et se mettre au jardinage naturel …comme je souhaite très vivement vous y inciter ici !

A ces trois axes-pivots de la thématique anti-crise de ce blog, j’ajouterai régulièrement des pistes mineures mais qu’il convient de pas négliger :

Nous allons en évoquer deux exemples aujoud’hui :

Le troc.

La ré-orientation intelligente de nos achats.

Le troc: Les sites se sont multiplés depuis quelques temps car c’est une solution qui deviendra de plus en plus sollicitée !
Voici quelques adresses où vous pourrez bientôt échanger votre Tv écran HD de 3.50 m de diagonale contre 3.5 kg de pommes de terre bio (Ah, ah, ah, j’anticipe un peu, lol !)…

www.troc-services.com
www.pretachanger.fr
www.trocmaison.com
www.france-troc.com
www.troc.fr
www.lecomptoirdutroc.fr
www.gchangetout.com
www.onlinetroc.fr

… Pour ne citer que quelques-uns.

Les possibilités sont nombreuses : A nous d’en tirer parti ! Pourquoi en effet payer des fortunes beaucoup d’objets, alors que nous pouvons les échanger contre d’autres que nous avons tous et qui encombrent nos placards ou notre grenier !

Ensuite tout ce qui touche à une façon de consommer plus intelligemmentne doit pas être négligé non plus :

Un exemple: Je suis tombé ce matin sur une recette de lessive pour le linge (oui, utilisable en machine).

Pourquoi en effet, payer pour des détergents ULTRA-CHIMIQUES qui empoisonnent les rivières, de surcroit ?

Ne serait il pas plus malin (et économique) de se contenter d’un linge tout simplement propre, au lieu de « plus que propre », ainsi que l’ont d’ailleurs fait des générations avant UNILEVER et consorts !

Pour ma part, je vais tester la recette car ma note de détergents bio (ok, c’est super agréable de sentir des essences naturelles, plutôt que les relents nauséabonds de « parfum » chimique de chez XXXXX, mais ça finit par plomber le porte-monnaie.)

Voici la recette :

 » 3 litres d’eau + 200gr de savon de Marseille rapé ou en paillettes + 1 verre de bicarbonate de soude, additionnez quelques gouttes d’essence de lavande, cèdre, mandarine, au choix. Verser dans un ancien flacon de lessive liquide en plastique.

Terminé !

Attention : Attendre que les paillettes de savon soient bien fondues et agiter le tout avant chaque utilisation, …

Durée de l’opération 3 minutes !

Coût : Voyons cela :

Prenons comme base : Ariel lavage truc machin, par exemple : 11.90 € 

A la place, procurons nous:

*  1 kg de savon en paillettes 4€ divisé par 5 portions de 200grs = 0.80 cts 

* Un paquet de bicarbonate de soude de 400 grs : 1.20€, divisé par quatre portions de 1 verre = 100 grs = 0.30 cts

Ce qui nous fait un coût total de 0.80 + 0.30 = 1.10€. 

Arrondissons à 1.20€ pour y ajouter quelques gouttes d’essence naturelle parfumée, si vous voulez …

Cela nous donne donc une jolie économie de 11.90€ – 1.20€ = 10.70€, en admettant que l’on obtiennent une vingtaine de lavages comme avec les doses sus-citées. (Je teste et vous tiendrai informé, promis !)

Par ailleurs, une pièce d’une once d’argent valant environ 18/19 € actuellement, vous acheterez ainsi un « Philarmonique autrichien d’Argent » par exemple chaque 2 dépenses évitées !

Le cours de l’argent étant fortement manipulé à la baisse, celui-ci va se mettre à flamber dès l’aggravation de la situation, ce qui vous assurera une jolie cassette à terme …  Cette solution a l’avantage de nous enrichir, au lieu de nous appauvrir en engraissant les trusts chimiques qui nous empoisonnent !

Cette crise va donc probablement nous ammener à retrouver un peu (beaucoup ?) la vraie valeur des choses  et le bon sens des anciens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *