Investir pour réussir…

 

Investir pour réussir, oui mais comment débuter ?

 

 

Dans cet article, je donne la parole à Nathan, du blog investirpourreussir.fr

 

VALC: Bonjour Nathan. J’ai trouvé ton blog investirpourreussir.fr très intéressant.

Peux-tu te présenter un peu ?

 

 

Bonjour à tous,

Je m’appelle Nathan Millescamps et j’ai 28 ans, je suis originaire de la région Lilloise.
Pour finaliser mes études et trouver mon premier travail, je suis parti à Paris.

J’ai donc obtenu mon Master en ingénierie systèmes informatiques en 2015.
Être informaticien à Paris, c’est de la folie. C’est à dire qu’il y a plus de besoins que de demande.
Pour vous donner un exemple, après avoir obtenu mon Master, j’ai enchaîné une quinzaine d’entretiens en 2 semaines, soit pratiquement 2 par jours.
J’étais sans cesse contacté par d’autres entreprises pour être recruté.

Vie parisienne signifie aussi rythme parisien, des horaires conséquents et des heures de transport en commun.

Il y aussi des très bons côtés comme aller au théâtre, faire des concerts, sortir en semaine etc…

J’ai vraiment aimé Paris au début, mais petit à petit, j’ai commencé à voir les défauts de cette vie.
Peu ou pas d’attache avec des amis, car on n’a pas le temps de prendre le temps pour connaître quelqu’un qui a déménagé, ou démissionné (si ce n’est pas les autres, c’est vous).

Trop de monde, on ne peut jamais être tranquille.

Du coup au bout d’un moment, je me suis demandé quel sens je donnais à ma vie ? et comment je me voyais dans 15 ans ?
Tout de suite, j’ai pris conscience que je ne pouvais pas continuer comme ça. Je devais trouver “ma propre liberté”, ou me la créer.

Or la liberté pour moi, ça signifie être maître de mon temps et organiser mes journées comme j’en ai envie.
Pour pratiquer mes passions, comme faire du sport, voyager et passer du temps avec les gens que j’aime.

J’ai compris que je devais être “indépendant financièrement”, pour avoir la maîtrise de mon temps, mais aussi pour me construire quelques choses pour moi.
J’ai commencé à me former à toutes les formes d’investissements (immobiliers et financiers) et au développement personnel.

J’ai ensuite fait l’acquisition de 2 maisons que j’ai transformées en colocation, chacune me rapporte environ 250 € de cashflow par mois. (voir l’article sur mon premier investissement : https://investirpourreussir.fr/blog/premier-investissement-immobilier/)
Le plus fou, c’est que j’ai tout emprunté à la banque, frais de notaire et travaux compris.

En mettant 0 €, j’ai augmenté mes revenus de 500 €, et dans 20 ans, j’aurais un patrimoine de

250 000€.

C’est quand même incroyable.
Pour partager mes connaissances et aider d’autres personnes à reprendre le contrôle sur leur vie, j’ai décidé de créer mon blog investirpourreussir.fr fin 2018.

VALC – Quel est le sujet ou quels sont les sujets traités sur ton blog ?

Je parle principalement d’investissement immobilier, car c’est dans ce domaine, que j’ai le plus de connaissances et d’expertises.
J’adore également écrire des articles sur comment épargner ? Comment diversifier son patrimoine ? etc… j’ai d’ailleurs créé une nouvelle formation “reprendre le contrôle de son argent en 1h par mois”.
Cette formation a pour but d’aider les gens à maîtriser leurs argents au quotidien, ce sont des bases qui leur seront solides quand ils souhaiteront investir.

Car beaucoup de gens souhaitent gagner plus d’argent, pourtant ils ne savent pas gérer leur argent aujourd’hui.
Il y a un manque de “bonnes habitudes avec l’argent” et de “culture financière” qui ne peut faire que défaut aux futurs investisseurs.

J’aime parler également d’investissement en bourse et d’investissement dans les cryptomonnaies, même si j’ai moins d’articles dans ces thématiques.

VALC – Quel est ton avis sur le marché immobilier en France: Aujourd’hui ? Dans les dix ans à venir ? A la ville ? A la campagne ?

Je pense que le marché immobilier suit le marché économique.
Pour résumer, c’est donc une succession de cycles de “hausse” et de “baisse”. Et selon moi, personne n’est devin et peut deviner quand aura lieu le prochain cycle.

Aujourd’hui, avec le Coronavirus, il est sûr que les entreprises ont perdu beaucoup d’argent, et que des gens ont perdu leur travail.  Ce qui selon moi annonce une crise économique dans 3 mois, 6 mois ou 1 an ?
Dans 10 ans, je ne sais pas où en sera le marché de l’immobilier, mais les études montrent tout de même que sur le long terme (10 ans et +).
Le prix de l’immobilier progresse de 1 à 2 % par an.

Actuellement, les campagnes se dépeuplent et les villes accueillent toujours plus de monde. (Ce qui est en train de s’inverser, Nathan ! Note de V.A.L.C…)
Je dirais donc que pour l’achat de résidence principale et de la location classique (location à une famille, location à des travailleurs), les villes seront de plus en plus recherchés. Et comme c’est la demande qui fait les prix.
Les prix devraient continuer à augmenter. A contrario des campagnes, ou l’offre est plus grande que la demande, ce qui a tendance à faire baisser les prix.
Cependant, je pense que pour de la location saisonnière, les campagnes ont quelques arguments.
Parce que les citadins recherchent de plus en plus le calme et la tranquillité de la campagne.

– Penses-tu que les crypto-monnaies ont de l’avenir ? Ne sont-elles pas une menace à terme pour l’argent liquide ?

Je pense que oui, et bien au-delà de l’aspect “monétaire” et “nouvelle monnaie”.
C’est pour moi la technologie de la blockchaine qui est vraiment révolutionnaire. Pour faire simple, cette technologie doit permettre de sécuriser toutes les transactions d’un réseau sans avoir besoin d’un tiers de confiance. Ce sont donc des milliers de nouvelles entreprises qui se sont crées à travers la blockchaine et les crypto-monnaies.
Personnellement, je pense même que c’est le “nouvel internet”, c’est-à-dire que ça va rentrer dans nos vies de manière exponentielle et transparente.
Et dans 15 ans, on se demandera comment on faisait avant la blockchaine et les crypto-monnaies.

VALC – Penses-tu à l’avenir à d’autres champs d’investissements que ceux que tu as choisis aujourd’hui ?

Oui, bien sûr, car je cherche à diversifier mon patrimoine et mes revenus passifs.
J’ai essayé récemment le crowdfunding (le prêt à des entreprises) par exemple.
Et je souhaiterais augmenter mes investissements en bourse dans le futur.

Un projet qui me tient à coeur, est d’acheter des parts de SCPI (pierre papier) avec l’argent de la banque.
Je m’imagine acheter des parts de SCPi à 4-5 % de rendement avec de l’argent emprunté à 2%. On comprend tous la force d’un projet comme celui-ci.
ça serait vraiment l’application du principe “faire travailler son argent”.
Ce qui me plaît également, c’est que ça serait des revenus 100 % passifs que je pourrais toucher toute ma vie.

VALC – Comment vois-tu l’évolution de l’investissement, de l’entreprise, des modes de vies dans les années à venir en France ?

Sujets très vastes… Mon espoir, c’est que les gens arrêtent de penser que le métro, boulot, dodo est la seule solution. Qu’il est possible de vivre la vie de leurs rêves. Bien sûr, cela demande beaucoup de travail et des sacrifices.
Mais cela permet d’être plus heureux et de s’accomplir en tant que personne.

Je pense que l’augmentation du nombre d’indépendants et d’entrepreneurs est une bonne chose pour la société, parce que ça pousse les gens à innover et à créer.

VALC – Quels conseils donnerais-tu à un jeune désireux d’entreprendre ou d’investir aujourd’hui compte tenu de la lourdeur administrative, des charges, et contraintes de plus en plus nombreuses ?

Je lui conseillerais tout d’abord, de croire en lui et de croire en ses rêves.
Je lui dirai qu’il est possible de réussir, et qu’il est possible de se créer la vie de ses rêves.
Bien sûr, ce ne sera pas facile, mais c’est possible de prendre sa vie en main. (On est bien d’accord ! Note de V.A.L.C.)

VALC – As-tu déjà pensé à t’expatrier sous des cieux peut-être plus favorables à la libre entreprise et moins étatique que ce qu’est devenus la France ? Et si oui, où ?

Non, je n’ai jamais pensé à m’expatrier pour ces raisons. Si je m’expatrie un jour, ça sera surtout pour le cadre de vie.

C’est d’ailleurs pour améliorer ma qualité de vie que j’ai déménagé sur l’île de La Réunion dans l’océan pacifique il y a 1 an.

En terme de paysage, culture, tradition, cuisine et de vivre ensemble. C’est une île formidable, et je me sens très bien ici.
Et comme je pense que l’on peut être un investisseur/entrepreneur n’importe où sur terre. l’emplacement géographique n’est pas un problème pour moi.

Nous arrivons à la fin de cette interview, je te remercie de m’avoir donné la parole et je souhaite à tous tes lecteurs de réussir leurs projets !!

Nathan auteur du blog InvestirPourReussir.fr

VALC- Merci pour tes réponses , l’ami ! J’espère qu’elles auront donné des idées à certains ainsi que l’envie de visiter ton blog.

A bientôt et bonne vie à toi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.