faire son potager au naturel

Pourquoi la pratique du jardinage vivrier ?

*

Si vous le permettez, cher lecteur, je voudrais aujourd’hui développer un peu pourquoi nous devrions tous avoir comme préoccupation vitale la pratique du jardinage vivrier …

*

Premier point:

Il permet de disposer de produits « bio » frais, chargés à bloc en énergie vitale : Notre époque s’est sérieusement éloignée des grandes forces de la Vie Universelle et nous baignons dans une culture de mort omniprésente (Les 250.000 avortements pratiqués par an en France devraient pour le moins interroger tous nos bons « éco-citoyens », ainsi que la plupart des « jeux » type Nintendo, basés sur mitraillages, crimes, explosions, zombies etc … Hors sujet ? Ah bon ?)

Nous consommons pour la plupart d’entre nous en effet des produits MORTS, c’est à dire ne contenant plus AUCUNE énergie vitale : Conserves « pasteurisées, dénaturation complète de la plupart des produits de la terre par l’industrie agro-alimentaire, procédés UHT, adjonction d’une foule de produits qui n’ont rien à faire dans une assiette, procédés de plus en plus délirants tels que l’ionisation dont personne ne parle et qui n’est même pas mentionnée sur les emballages, etc, etc…

Dans notre cas, au contraire, les aliments VIVANTS vont directement du jardin à la cuisine ! Ahahahah !! Plus frais et nature, impossible !

Moins cher ? Impossible aussi !

Outre le fait que les goûts soient évidemment incomparables et les teneurs en minéraux, oligo, truc-machins-chouettes etc… bien plus élevées que pour les produits de l’agriculture chimique, il y a une question qui n’est pas encore à la mode, mais qui finira par le devenir :

Celle de L’ENERGIE VITALE contenue ou non dans nos aliments !

Seuls quelques dingos avec leur radiesthésie avancent dans cette direction… De même l’approche de l’agriculture bio-dynamique de Rudolf Steiner qui met l’accent sur l’importance fondamentale de ces forces de vie qui sont à l’oeuvre (Partout où on les laisse encore faire).
De fait, les aliments cultivés en « bio » (mieux en biodynamie) dans votre jardin sont insurpassables en qualité !

*

jardinage vivrier

*

Deuxième point:

Cela permet aussi de disposer d’une variété de produits extraordinaire que l’on ne trouve pas dans le commerce la plupart du temps ou bien à des prix « spécial bobos parisiens » !
Les tomates Noires de Crimée, Roses de Bern, la consoude, les pommes de terre « Négresses », Le raifort, les radis chinois d’hiver, le chou Kale de Sibérie, la mâche sauvage, etc, etc … sont délicieux et permettent de varier en se régalant pour pas un sou !

Troisième point:

Jardiner permet de plus, de pratiquer une excellente activité physique (utile qui plus est ! Mieux que de taper sans but dans un ballon, ou de tourner en courant autour d’un stade !)

Là aussi un autre volet dont on ne parle pas: Le fait de travailler la terre nous met en contact avec les forces vitales évoquées plus haut ! Et ça, c’est irremplaçable: Celui qui a déjà jardiné le matin à la fraîche, et si possible pieds-nus, comprendra.
Les autres, non.

Il y a là comme une éducation intérieure à la prise de conscience de ces forces « invisibles » et à l’accroissement de notre réceptivité à leur égard.

D’où pensez-vous que venait l’assurance du bon sens paysan ?

*

jardinage vivrier

*

Quatrième point:

Pour utiliser le vocabulaire dévoyé des manipulateurs professionnels qui nous gouvernent: C’est aussi « un geste citoyen », « c’est bon pour la planète » ….blablabla … Car pas d’emballages plastique, pas de transports, pas de chimie, zéro déchet ….blablabla.

Une évidence que ces crétins patentés des hautes écoles d’administration découvrent après avoir consciencieusement vidé nos terroirs de leurs vrais paysans depuis 72 ans !

Cinquième point:

Perpétuer et transmettre un savoir-faire ancestral garant de liberté.

Non pas « la Liberté » du « je fais ce qui me chante ! », mais la liberté de ne pas être dépendant, ou moins dépendant, des forces d’asservissement qui sont parvenu à transformer en à peine cent ans, un peuple rural enraciné, libre et fier, en esclaves consentants de la termitière chimique et « citoyenne », de sa Nomenklatura progressiste arrogante, mortifère et donneuse de leçons par dessus le marché !

Alors… A bon entendeur, et à vos binettes, Camarades 😉

Vive le jardinage vivrier !

*

jardinage vivrier

*

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *