Clé de l'énergie libre: Le moteur de Bedini.

Clé de l’énergie libre: Le moteur de Bedini.

Clé de l’énergie libre: Le moteur de Bedini

 

De quoi s’agit-il ?

Notre quête de nouvelles technologies énergétiques va nous emmener dans l’Idaho, aux USA.

Pour rencontrer une petite fille de 10 ans qui venait de remporter le pemier prix d’une expo-sciences. Elle décrivait son projet comme un “moteur qui charge une batterie“:

John Bedini a conçu le moteur ; la petite fille l’a assemblé.

Allons tout d’abord rencontrer l’inventeur …

Dès son plus jeune âge, John Bedini a fait partie des “enthousiastes” de l’énergie libre. Il n’était pas étranger à ce domaine pour autant. Bien au contraire.

Rejoignant l’armée après le lycée, il a tout de suite été repéré pour ses compétences hors du commun en électronique. Il a ensuite été formé par les meilleurs ingénieurs de l’armée.

Après ses années de service, il a commencé à travailler pour une compagnie d’équipement stéréo. En un an seulement, il avait conçu des équipements beaucoup plus aboutis que ceux de ses employeurs !

Evidemment, il a été “récompensé” de ses efforts… en se faisant renvoyer !

Peu de temps après, il crée la compagnie “Bedini Electronics” avec son frère, Gary. Ses appareils, fabriqués dans les années 80 – 90 se vendent encore sur eBay… et valent plus cher que lorsqu’ils étaient neufs !

Il a également développé un traitement sonore holographique 3D, baptisé “BASE” (Bedini Audio-Spacial Environments)… qui reste le summum dans le traitement audio.

Bien qu’il était fasciné par la théorie, ses expériences dans l’armée l’ont forcé à devenir quelqu’un de “pratique”.

Sa passion allait bien au-delà de l’audio.

Il n’était pas un physicien quantique et ne se souciait pas de la vie sur Mars ou de l’origine des trous noirs. C’était un inventeur bien terre à terre, toujours au charbon pour réaliser des multitudes de tests.

Avec ses compétences, Bedini était devenu l’un des pionniers de l’énergie libre. Son labo était un véritable musée de prototypes qui fonctionnent vraiment.

Des prototypes qui étaient “moches mais efficaces“… Dans ce laboratoire, il y avait plusieurs appareils “qui fonctionnaient tout seuls, sans apport extérieur d’énergie”.

 

Visite de son laboratoire en 2005 :

Il était conscient que ses appareils dérangeaient les lobies politiques et financiers.

 

Ayant reçu plusieurs “visites” chez lui, il était contraint pendant des années, à ne pas construire d’appareils à échelle normale ou à grande échelle ! Pendant 17 ans, il n’a pu construire que des modèles de la taille d’un jouet.

Ce n’est que ces dernières années que la technologie semble être “tolérée”.

Merci à la traînée de poudre que la petite Shawnee a déclenchée…

Après 6 années de bataille, il a finalement réussi à obtenir non pas 1, mais 3 brevets pour son système:

Brevet US 6,392,370 de 2002

Brevet US 6,545,444 de 2003

Brevet US 6,677,730 de 2004

Le 4ème brevet arrivera en 2011, et marque la finalité du système :

Dernier Brevet de Bedini : US 9,990,110 de 2011

 

Clé de l'énergie libre: Le moteur de Bedini

 

Le physicien Tom Bearden (qui écrit dans Explore Magazine Vol. 7, No. 4. pages 53-63) disait que l’examinateur du Bureau des Brevets n’arrivait pas à comprendre pourquoi le mécanisme fonctionnait, même si le bilan était positif lors de la validation !

Les centaines de témoins qui ont participé aux conférences de Bedini sur l’énergie dans l’Idaho ont confirmé que ses machines fonctionnaient parfaitement. Ses circuits ont aussi été validés lors de conférences en Suisse.

Eike Mueller, de l’Agence Spatiale Européenne, a par exemple effectué une batterie d’analyses poussées sur son système. Et les résultats ont validé les revendications.

Bedini est bien tombé sur une découverte qui allait envoyer des ondes de choc tout autour du globe…

Son système utilise l’énergie électrostatique et électromagnétique d’une certaine manière. En rajoutant un étrange “chemin réciproque” de batteries imaginé par Carlos Benitez en 1915, vous aurez un système complet qui donne de l’énergie gratuite.

Ce n’est pas le tout premier appareil à énergie libre qui a été inventé, mais sans doute un des premiers qui fonctionne réellement !

Le résultat ?

Des prototypes fonctionnels, testés et approuvés par l’USDA et par le célèbre groupe de certification indépendant T.U.V d’Allemagne.

 

Clé de l'énergie libre: Le moteur de Bedini

 

…Et un matin d’Octobre 1984

C’était un vendredi matin.

Bedini était en train d’expérimenter divers systèmes quand des représentants de la compagnie d’électricité ont toqué à la porte.

Voici ce qu’on lui a dit :

Mr Bedini, lorsque vos systèmes renvoient du courant dans le réseau, cela va éteindre toutes les lumières dans le quartier !” Il n’était pas d’accord avec cette version.

Bedini l’a consigné: les derniers mots des représentants étaient : “On pense que vous volez du courant“.

Et la compagnie a enlevé les branchements électriques vers sa maison.

Mais devinez quoi ?

Il avait toujours de la lumière la nuit… Grâce à ses inventions !

Après quelques semaines, ils ont remis les branchements en place car ils avaient plus à perdre qu’à gagner !

Etrangement, ils allaient aussi enlever leurs branchements de son atelier. Mais l’atelier se situait dans une zone industrielle, et ils devaient enlever le transformateur triphasé pour le faire. Ce qui priverait les autres de courant ! La coupure de courant tombe à l’eau encore une fois.

Bedini raconte : “Ils ont vu que quand ils coupaient le courant dans mon atelier, rien n’était tiré évidemment, mais ils ont vu que les machines continuaient de tourner.

C’était le début des sabotages…

La même année, il a publié les instructions pour une machine à très grande échelle. Jim Watson de Colorado Springs l’a reproduit avec succès. Watson l’a même exposé et mis en marche en public lors du symposium bicentenaire qui célèbre l’arrivée de Nikola Tesla aux USA :

 

Clé de l’énergie libre: Le moteur de Bedini

…Mais des visites pas très amicales:

Quelques semaines après, deux voyous sont régulièrement venus dans le Bedini Lab.

Ils ont fait passer un message très clair : Bedini devait arrêter ses efforts qui visent à débrancher les gens du système électrique actuel ! Les deux fiers à bras l’ont plaqué contre le mur. Voici leurs mots : “Tu as intérêt à utiliser le pétrole pour le restant de ta vie“.

Bedini en rigolait des années plus tard, mais il avait compris que c’était du sérieux.

Quand il a déménagé dans l’Idaho, la raison pour laquelle “ils” ne l’ont plus touché, c’est qu’il était forcé de fabriquer des modèles de la taille d’un jouet.

Sa collection de prototypes montre un principe qui peut alimenter n’importe quel foyer, aussi gourmand soit-il… Il suffit de les mettre à la bonne échelle!

Le principe implique qu’on décharge des impulsions d’énergie. Ces impulsions sont créées quand on effectue un travail avec l’énergie stockée précédemment.

Voici la séquence :

* “Effectuer un travail,

* Décharger,

* Effectuer un travail,

* Décharger” …et ainsi de suite.

L’appareil opère donc à l’inverse des moteur ou générateurs traditionnels. Vous voulez qu’il fasse un travail. Plus il fournit un travail, plus il récolte d’énergie !

Le moteur produit une énergie au niveau de l’arbre, disons de 30 ou 40% d’efficacité, comparée à la puissance tirée à partir de la batterie.

L’astuce c’est de faire en sorte que la batterie se recharge d’elle-même, sans fournir une alimentation normale vers elle…

 

Le cas de la petite Shawnee:

Bedini a toujours dit que l’appareil avait juste besoin d’être réglé.

Bedini : “Utilisez les dimensions d’aimants qui s’intègrent bien à votre roue. Si vous n’avez pas assez d’énergie en sortie des bobines, rajoutez des enroulements ! Ou bien, changez la géométrie.

 

Pour savoir si c’est aussi facile, écoutons la petite Shawnee…

En 2002, Shawnee Baughman voulait trouver un projet pour une expo-sciences. Elle a trouvé les plans d’un petit moteur Bedini dans le bureau de son père. Mais le moteur ressemblait à un assemblage de bouchons et de boîtes d’allumettes (selon ses propres mots !). Son père lui a donc promis de trouver des pièces pour fabriquer un modèle plus joli.

Il travaillait à quelques rues de l’atelier de Bedini et le connaissait. Il a sauté sur l’occasion.

Les jours suivants, Bedini a enseigné le concept à Shawnee en quelques jours, à raison de 2 heures par jour. Elle a terminé son petit modèle 1 jour avant l’exposition.

Shawnee : “Nous l’avons testé toute la journée dans l’atelier, puis on l’a encore laissé tourner toute la nuit avant l’expo. Parfois à la maison, nous ne l’allumions qu’une heure ou deux…

Sans surprise, les juges lui ont attribué le 1er prix !

Shawnee : “Voici la bobine électromagnétique. Elle comporte une bobine de puissance et une bobine de déclenchement. La bobine de puissance transporte la tension autour de la bobine et traverse le transistor (cette petite chose noire), ensuite elle va à travers la résistance et la diode. La bobine de déclenchement prend le relève, ensuite le flux de tension ressort et retourne vers la borne négative de la pile… L’électroaimant génère l’énergie, puis fait tourner la roue; l’électricité traverse la bobine génératrice qui allume la LED… Ensuite tout recommence.

Le père de Shawnee : “On a utilisé cette pile pendant un peu plus d’un mois maintenant. On est supposé obtenir 900 tours par 9V. C’est exactement une pile de 9 Volts. Donc elle devrait être vide depuis très longtemps !

Shawnee n’a changé de pile que 3 fois en 6 mois…

Pourquoi ne trouve-t-on pas des unités toutes montées ?

Très bonne question !

La raison est simple : c’est légalement impossible. Bedini a déposé 3 brevets pour son système, et personne d’autre que lui ne peut commercialiser de kits ou d’unités prêts à l’emploi.

Et ……. mauvaise nouvelle:

Bedini est mort trois jours après son frère Gary, en Novembre 2016. Nous ne connaissons pas les circonstances exactes de sa mort… Heureusement, il nous a légué des informations incroyables.

Clé de l’énergie libre: Le moteur de Bedini… La meilleure solution ? Fabriquer l’appareil chez soi….

Voilà…. Ensuite vous trouverez des plans ici:

http://secrets-energie-libre.com

 

Merci de noter que je n’ai aucune relation commerciale, ni commission d’aucune sorte avec ce site. Je n’ai pas non plus testé les plans en question… A vous d’expérimenter cher lecteur… Et de me faire vos retours d’expérience si vous le souhaitez 😉

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.