Pissenlit et cancer

Pissenlit et cancer.

Pissenlit et cancer.

 

Nos grand-mères savaient préparer d’instinct le sirop de pissenlit, sachant très bien que cette plante avait des vertus extraordinaires… Sans doute ne savaient-elles pas consciemment que pissenlit et cancer  ne pouvaient pas cohabiter !

Ces braves pissenlits ! Aussi abondants que méprisés la plupart du temps… Sauf peut-être avec des lardons…

Cependant des scientifiques sont en train de se rendre compte que la racine du “taraxacum” est plus efficace que la chimiothérapie ! En effet ces traitements chimiques dévastent toutes les cellules sans exception, alors que la racine de notre brave “taraxacum” ne vise que les cellules malades.

On savait déjà que le pissenlit avait bien évidemment des propriétés diurétiques, stimulait la sécrétion de la bile, nettoyait le foie et les reins.  De plus, le cholestérol ne lui résiste pas et les phénomènes allergiques s’estompent… Cette petite merveille est bourrée de vitamines indispensables à notre équilibre, comme la vitamine B6, la thiamine, la riboflavine, la vitamine C, mais aussi du magnésium, de l’acide folique, du potassium, du calcium et du fer.

Nous y trouvons aussi pas moins de 500% des besoins quotidiens de vitamine K et environ plus de 100% de ceux en vitamine A !

Cela était bien connu depuis très longtemps…

 

Pissenlit et cancer

 

Pissenlit et cancer: Quelle découverte !!

 

Mais… ce qui est nouveau en revanche, c’est qu’un groupe de chercheurs canadiens du laboratoire de biochimie de l’Université de Windsor, après des recherches importantes sur la plante, a obtenu des résultats inouïs concernant pissenlit et cancer…En effet, la racine de cette plante aurait la particularité de s’attaquer aux cellules cancéreuses, sans aucune incidence sur les cellules saines !

Le biochimiste Siyaram Pandey, de ce groupe de recherche, était plus que sceptique lorsqu’une collègue, le Dr Caroline Hamm, oncologue, le persuada d’entreprendre des travaux sur la plante… Celle-ci avait en effet constaté que certains de ses patients semblaient être améliorés: Ceux ayant l’habitude de boire des tisanes de pissenlits !

Les recherches ont duré de nombreux mois: Siyaram Pandey a étudié d’une part le plasma sanguin leucémique et d’autre part les extraits de racine de pissenlit. A leur grande surprise, ils ne purent que constater que des cellules atteintes de formes les plus graves de leucémie, étaient conduites à l’auto-destruction, ce que l’on appelle dans ce cas apoptose !

Ces cellules cancéreuses ne se développent qu’en l’absence d’oxygénation, or confrontées à une oxygénation ou alcalinisation, induites par les principes actifs des extraits, celles-ci sont contraintes purement et simplement à l’apoptose.

Comme nous l’avons déjà relevé, au contraire de la chimiothérapie qui détruit aussi bien les cellules saines que les cellules dégénérées, les extraits en question ne s’attaquent qu’aux cellules cancéreuses, les cellules saines n’en subissant évidemment aucun dommage.

Des résultats identiques ont été obtenus avec d’autres types de cellules cancéreuses. Il semblerait que les fonds alloués à ces recherches aient même été augmentés récemment … Ca nous change des saletés de Big Pharma !

Il se confirme donc que des décoctions ou des extraits de racines de “Taraxacum Dens Leonis”, viendraient à bout des différentes sortes de cancer de façon assez rapide.

 

 

L’histoire de John Di Carlo, 72 ans, est révélatrice: Après trois ans de soins aussi lourds qu’infructueux,  les oncologues l’ont laissé sortir de l’hôpital, afin qu’il passe ses derniers jours en famille… lui conseillant sans conviction aucune de boire des infusions de racine du fameux pissenlit…

Au bout de quatre mois, John Di Carlo retourne à l’hôpital voir ses “Zoncologues”: La leucémie avait  régressé …. A présent, cela fait trois ans qu’il est guéri. Interviewé par CBC News pour faire connaître ce succès, il ne tarit pas d’éloge au sujet de la racine de pissenlit !

Un certain George Cairns aux USA a également guéri son cancer de la prostate avec des extraits de racine de pissenlit: Trois ans de décoction. A 80 ans aujourd’hui, il est en parfaite forme.

Il aurait eu recours à des racines broyées en poudre, mélangées à des jus de fruits ou de légumes… George Cairns précise qu’il laisse un peu de terre aux racines, celle-ci contenant évidemment des bactéries bénéfiques et vivantes.

 

“Pissenlit et cancer” ou bien “Pissenlit ou cancer”… 😉

 

Pissenlit et cancer

 

D’autres personnes parlent de décoction, quinze à vingt minutes, de la racine également.

Les plantes doivent être fraîche et dénuées de traitement quelconque évidemment.

Bien sûr d’autres facteurs entrent en jeu: Environnement, régime alimentaire, facteurs émotionnels, etc…

Il est à noter que les deux cas ci-dessus étaient “en phase terminale”…

Par conséquent, ce traitement, allié à des facteurs de vie naturelles au premier rang desquels une alimentation alignée sur le vivant, me semble donc une belle assurance-vie… et pour le moins des perspectives et des voies de recherche passionnantes.

A vos pissenlits, mes amis !

 

Sources:

http://downloads.hindawi.com/journals/ecam/2011/129045.pdf

http://web4.uwindsor.ca/pandey#The%20Washington%20Post

https://www.uwindsor.ca/dailynews/diasporayouthconference/2015-02-18/human-clinical-trials-cancer-killing-dandelion-extract

 

 

close

Je m'abonne à la lettre d'info sans aucune obligation de ma part !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.