L’électroculture occultée ?

L’électroculture occultée ?

 

 » L’électroculture est un terme générique qui englobe aussi d’autres noms comme la magnetoculture, l’électrohorticulture, l’électro-agriculture, la cosmo électroculture, l’agriculture cosmotellurique, la cosmiculture, magnaculture …

L’histoire de la découverte de l’ électroculture va de paire avec l’histoire de la découverte de l’électricité. Cependant certaines techniques d’électroculture existent déjà depuis bien avant la découverte officielle de ce qu’on appelle aujourd’hui l’électricité.

Electroculture, vient de l’assemblage du mot électro et culture.

Electro vient du mot « electrum » qui veut dire ambre.
L’ambre est de la résine fossilisée des arbres qu’on peut retrouver pétrifiée sur les plages des pays du nord comme au Danemark ou en Suède par exemple. L’ambre est connu pour ses propriétés « électriques ». Ainsi l’électricité aurait été découverte en frottant l’ambre. L’ambre se charge ainsi par frottement d’électricité statique.

L’ambre ainsi électrisé peut repousser ou attirer les cheveux selon les charges électriques. Les chercheurs ont ainsi pu charger des dispositifs de cette énergie mystérieuse appelé électricité. Ils découvraient que lorsqu’ils pointaient deux électrodes reliés à cette énergie mystérieuse sur un muscle, le muscle se contractait. Les chercheurs ont trop vite interprété  le phénomène comme s’ils avaient découvert l’essence-même de la vie.

L’électricité semblait permettre de redonner la vie au muscle et était donc perçue comme l’essence de la vie.
Quand on sait que le verbe cultiver a la même source que le verbe honorer,  j’aime penser que le mot « électroculture » se rapproche d’ « honorer la vie ».

Quand on dit honorer la vie, comme j’aime le penser en disant « électroculture », alors beaucoup de techniques différentes les unes des autres, mais toujours respectueuses de la nature de la vie, peuvent s’y retrouver.

Cela veut dire plus que ce qu’on pense généralement en disant « électricité ». Le phénomène de l’électricité n’est pas encore parfaitement compris et cache encore beaucoup d’énigmes à la science. C’est ainsi que, par exemple, les scientifiques découvrent récemment le phénomène des ondes de torsion que l’on retrouve dans les champs magnétiques. Ces champs de torsion peuvent être très bénéfiques ou nuisibles pour la vie en fonction de leurs caractéristiques, fréquences et polarités. L’électricité est donc un phénomène très complexe qui n’a pas fini de nous étonner.

 

électroculture

Photo : Une antenne montée sur un mat utilisé au XIXème siècle pour fertiliser les jardins avec l’électricité atmosphérique. Il s’appelle l’Électro-végétomètre du frère Paulin, ancien directeur de l’école d’agriculture de Beauvais à cette époque. Car l »électroculture était enseignée dans les écoles d’agriculture jusqu’à la censure généralisée organisée dans la période entre les deux guerres!« 

 

Le texte ci-dessus est extrait de ce site que je vous invite fortement à visiter… Avec une petite réserve pour les fautes d’orthographe et de syntaxe dont l’auteur nous gratifie très généreusement: Je me suis permis de reprendre allègrement le petit texte reproduit ici, car j’ai frôlé la crise d’épilepsie en le lisant sur son site:().

Vous y trouverez tous les détails pratiques pour « expérimenter »….Je dois vous avouer que je n’ai pas encore testée, à ma grande honte ! Je m’étais pourtant penché il y a des années sur les travaux dans la même veine de Marcel Violet, mais sans vraiment décider d’agir…

Donc, à vos électrodes, et tenez moi au courant des résultats, les amis… 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.