pommes de terre bio

Pommes de terre bio : 120 kilos sur 60 m2

Pommes de terre bio : 120 kilos sur 60 m2

 

Voilà, les patates 2021 sont en terre depuis le 26 Avril… Je n’ai pas attendu la floraison des lilas, comme j’ai souvent coutume de le faire. D’ailleurs ceux-ci ont gelé cette année (heureusement aucune pommes de terre n’était encore sortie!)

Donc:

5 kilos de semences bio.

Variété: “Désirée”

Fournisseur: “Semailles

9 rangées d’environ 10 mètres à 60 cm d’intervalle.

Soit une surface de 60 m2 environ.

 

pommes de terre bio

 

Les pommes de terre bio sont assez facile à réussir… si vous êtes prêts à affronter mildiou et doryphores  😉

La récolte 2020 avait été d’environ 6 caisses de 20 kilos, soit 120 kg, comme la précédente (!) sur une surface identique, malgré une attaque de doryphores d’importance, ainsi qu’un très fort mildiou.  J’avais pu contenir celui-ci tant bien que mal en coupant au fur et à mesure les fanes atteintes… Je n’étais donc pas trop mécontent, d’autant plus que je n’avais pas fumé ma terre l’hiver précédent, mais seulement celui d’avant. De plus, les tubercules se sont très bien conservés, ce qui est loin d’être toujours le cas avec ce foutu mildiou !

Cette année, j’ai apporté en cours d’hiver une bonne remorque de fumier de vaches, ainsi que plusieurs brouettes de compost maison. La récolte devrait donc être bonne… Devrait, je dis bien … car la nature est toujours imprévisible !

Suivront deux buttages pour bien “chausser” chaque pied d’une bonne butte de terre où se développeront les tubercules.

Je vais également veiller cette année à ne faire que des arrosages les matins de bonne heure et non les soirs où l’humidité de l’arrosage reste toute la nuit, favorisant ainsi les maladies cryptogamiques…

En matinée l’eau d’arrosage s’évapore vite au niveau des feuilles, limitant ainsi le risque d’apparition du mildiou. Bien entendu, éviter d’arroser aux heures les plus chaudes où le soleil risque alors de brûler le feuillage… Les pommes de terre bio apprécient également quelques pulvérisations au purin de consoude et d’ortie qui seront aussi les bienvenues.

J’ai récupéré quelques tubercules récoltés l’an dernier pour compléter mon dernier rang où ils manquait de semences…

Certaines, d’assez grosse taille, ont même été coupées en deux, tout en veillant à répartir les germes sur les deux parties. La partie coupée finit par sécher et les germes continuent de pousser comme si de rien n’était !

 

pommes de terre bio

 

Rendez-vous plus tard pour la récolte ou pour des nouvelles !

Je croise les doigts 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.