Purifier son eau: Pourquoi? comment?

Purifier son eau: Pourquoi? comment?

 

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de s’étendre longuement sur le pourquoi purifier son eau de boisson ou de cuisson … Si vous lisez ce blog (complotiste, ahahaha !) aujourd’hui c’est que vous devez être un minimum conscient du léger problème…

Lorsque vous avez pris connaissance des travaux de Marcel Violet, de Rudolf Steiner, de Jacques Benveniste, de Emoto etc… vous ne doutez plus que l’eau est bien plus que ce liquide banal que le monde “moderne” gaspille et souille avec une totale in-conscience. Il s’agit d’un fluide primordial empli de vie, d’énergie vitale, véritablement le sang du monde vivant.

Je vous invite ici à prendre connaissance des travaux des auteurs cités et plus jamais vous ne prendrez votre douche comme avant avec des “gels douche” qui ne sont en réalité que d’habiles cocktails de chimie pétrolière aromatisée !

Si l’eau est vivante, c’est à dire chargée de toutes les forces vitales de la Création, on ne peut plus en dire autant des eaux du robinet !

Captage, stockage, traitements divers et très partiels, ajout de composés chimiques (fluor ?), contact de tuyauteries métalliques font en sorte qu’au bout du tuyau vous obtenez un liquide peut-être pas si clair que celà…

D’où l’évidente nécessité de purifier son eau avant d’en faire une boisson ou de s’en servir pour cuisiner…

Car c’est de l’eau certes H2O ! Cependant je suis enclin à dire que c’est de l’eau… morte + pas mal d’autres choses…

La seule eau qui convienne au maintien correct du vivant est de l’eau vivante !

Mes poules le savent !

Tous les animaux le savent ! Avez-vous déjà vu comment les chiens, les chats, ou tout autre animal domestique ou sauvage se rue pour boire l’eau des flaques après la pluie ? Surtout si c’est une pluie d’orage. Mes poules sont plus intelligentes que tout ingénieur du réseau de distribution des eaux domestiques, je pense. Du moins ont-elles conservé leur instinct.

Ne disposant hélas ni de source ni de puit nous devons  donc utiliser le réseau communal… qui il est vrai provient d’une très importante source située à des dizaines de kilomètres. Hélas, cette source est évidemment traitée comme vu plus haut exactement comme toutes les eaux “normalisées”… Et … résultat des traitements géniaux en vue de “potabiliser” cette belle eau de source : Notre eau du robinet a un goût infect qu’elle transmet aux tisanes, thés, café, etc…

Purifier son eau était donc devenu une priorité !

Je pense en fait qu’il y a deux problème dans un :
D’une part les adjonctions de divers produits liés au “traitement” ou à la stagnation dans le réseau de distribution.
D’autre part, la vitalité, le caractère vivant ou non de l’eau.

Dans la rubrique: ” Purifier son eau “, j’ai donc décidé de résoudre déjà le problème du premier volet 😉

Les résidus divers pouvant se trouver dans l’eau de boisson ou de cuisson, le problème de la vitalité restant, lui, entier pour l’instant.

Après avoir comparé différents modèles de filtration existant dans le commerce, je me suis décidé pour le système américain Berkey. Il s’agit d’un filtre extrêmement fin capable de retenir la plupart de polluants actuellement connus. Sa durée de vie, contrairement aux modèles de la concurrence est très longue. Voici ce que dit le fabricant:

“Le filtre à eau Berkey est le système de purification de l’eau pour les particuliers le plus efficace et le plus rentable sur le marché. Il utilise la technologie de filtration de l’eau par gravité pour éliminer les éléments toxiques, parasites, bactéries et des centaines d’autres contaminants de l’eau, tout en préservant les bons minéraux, et tout cela sans jamais utiliser d’électricité.

Le filtre Black Berkey est conçu pour purifier environ 10.000 litre d’eau avant de devoir le remplacer. Deux filtres peuvent donc purifier environ 20.000 litre d’eau. Si vous avez un système Big Berkey à deux filtres et que vous filtrez 10 litre d’eau par jour, alors les filtres dureront 2000 jours, soit un peut plus de 5 ans. La durée de vie exacte dépend de la qualité de l’eau que vous filtrez. Le calcul concerne l’eau du robinet normale sans beaucoup de calcaire.”

Voilà, donc j’ai choisi ces éléments filtrants mais pas l’ensemble des récipients en inox vendus par Berkey:

purifier son eau

 

 3 raisons à celà:

 

* D’abord, ils sont moches: des gamelles en inox ! Merci, trop lisse, brillant et futuriste pour nous qui aimons les belles matières…

* Deuxio ils sont chers puisque j’ai obtenu la même capacité de filtration, soit 8 litres pour la moitié du prix !

* Et trois parce que je suis convaincu que l’eau étant un medium qui se charge d’énergie vitale (c’est à dire d’un certain magnétisme terrestre et cosmique, tout comme l’argile utilisée comme boisson en médecine naturelle) ne doit pas entrer en contact avec du métal sous peine de perdre ce magnétisme.

J’ai donc élaboré une solution à base de terre cuite émaillée et de verre 😉

Le récipent du haut, c’est à dire celui qui reçoit l’eau à filtrer est constitué d’un magnifique pot à lacto-fermentation en grès émaillé de 8 litres de contenance, fabriqué en Allemagne, et le récipient du bas, recevant l’eau filtrée est un superbe fût à Sangria en verre muni d’un joli petit robinet et d’un socle en bois !

Environ 50€ pour le pot à lacto-fermentation, port compris + 60€ pour le fût à Sangria livré + 1 filtre Berkey 65€ (Acheté par deux: 130 € port compris)

Ce qui fait un total de 175€ au lieu de 350€ pour le Berkey de 8,5litres.

Et voici le résultat qui me plaît bien sur le plan esthétique ! Après, vous trouverez peut-être ça très moche, mais il existe une foule d’autres solutions tout en conservant l’idée terre-cuite + verre…

 

 

Deux petites choses qu’il faut prévoir:

Trouver des récipients dont les diamètres soient en rapport.
Se munir de forêts adéquats pour percer ces matériaux sans les abîmer ou les casser !
(mèches spéciales pour grès cérame et verre seulement !)

 

 

Ensuite il suffit de fixer l’élément filtrant Berkey dans le trou pratiqué au fond du récipient supérieur avec le gros écrou à visser en plastique fourni avec le filtre (bien serrer, attention pas de fuite…)

 

 

Bien suivre le mode de mise en service de Berkey (fourni avec les filtres) … Et le tour est joué !

Veillez à remplir le récipent supérieur au fur et à mesure que vous utilisez l’eau filtrée du bas.

Ps: La mise en service étant pour nous très récente je viens tout juste de m’aviser en relisant le site du constructeur que:

“Le système de filtration Berkey est idéal pour consommer les eaux de la nature non traitées comme celles des lacs, ruisseaux, étangs ou dans les pays en développement qui ne bénéficient pas de système d’assainissement. En buvant une eau traitée par votre filtre Black Berkey, vous serez à l’abri des bactéries, des virus, des parasites ainsi que tous les produits chimiques comme les pesticides, les solvants, les herbicides ou les détergents. Son efficacité est telle qu’elle surpasse les normes des laboratoires pour les protocoles EPA et ANSI/NSF (norme 53).”

Je vais donc tout simplement prendre l’eau de notre rivière qui est claire et courante, descendant de l’immense massif forestier du Morvan… et faire un test !

Ce qui permettrait d’avoir du même coup de purifier son eau avec une eau filtrée ET vivante !

Sans doute referai-je d’autres articles concernant le suivi de tout ça.
N’hésitez pas à me laisser vos remarques en commentaires !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.