“Relooker” sans tout casser ;)

Relooker sans tout casser…

 

Vous venez de trouver la petite maison dans la prairie de vos rĂȘves. Bravo !
Il y a beaucoup Ă  faire ? Relooker ?
Certainement ! Et vous allez faire des merveilles c’est sĂ»r 😉

J’avais dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© ce sujet ici.

Lorsque l’on reprend une petite propriĂ©tĂ© rurale, il y a souvent Ă  faire partout ! Dehors, Ă©videmment, mais aussi Ă  l’intĂ©rieur !

Dans cet article, je voudrais vous communiquer l’idĂ©e que parfois l’on peut s’Ă©pargner du travail (et de l’argent) en transformant l’existant avec intelligence plutĂŽt qu’en dĂ©truisant telle ou telle partie d’une habitation sans y rĂ©flĂ©chir Ă  (au moins) deux fois…

Certes, ce n’est pas toujours possible, mais parfois oui, et avec des rĂ©sultats sympathiques.

Je vais prendre un exemple avec ce que je viens de réaliser pour une cliente.

Bien sĂ»r, cela est du ressort de mon activitĂ© professionnelle de tailleur de pierre, et c’est donc assez spĂ©cialisĂ©. MalgrĂ© tout, je vous montre cet exemple car c’est souvent “la vision” de ce que l’on peut faire qui fait dĂ©faut. On ne voit pas toujours les Ă©lĂ©ments que l’on peut conserver et ceux que l’on peut faire disparaĂźtre ou modifier, tout ou partie… C’est souvent une question de dosage et de dĂ©placement du curseur plus ou moins fin…

AprĂšs c’est Ă  chacun Ă  adapter en fonction de son savoir-faire et de son goĂ»t, Ă©videmment.

Il s’agissait donc d’une cheminĂ©e Ă  feu ouvert sans grand caractĂšre datant des annĂ©es environ  1970 au pifomĂštre… Genre truc industriel, voulant “faire rustique”, mais faisant plutĂŽt tartignole, si vous voyez ce que je veux dire…

Ces “trucs” souvent hideux Ă©tant Ă©videmment faits avant tout pour ĂȘtre vendus, faire du pognon, et non plus le fruit d’un amoureux travail de paysan ou d’artisan qui Ă©taient Ă  mille lieues de ces considĂ©rations…

Bref, voici la chose: Ce modĂšle n’est pas franchement moche mais assez lourdingue malgrĂ© tout… De plus la cliente voulait supprimer les deux ailes, assez envahissantes, de part et d’autre de la cheminĂ©e elle-mĂȘme.

 

relooker

 

Le conduit de fumĂ©e et l’avaloir Ă©tant en bon Ă©tat, je suggĂšre donc, au lieu de tout refaire de A Ă  Z, de modifier l’existant suivant d’autres paramĂštres concernant uniquement l’habillage, c’est Ă  dire l’aspect purement dĂ©coratif.

Une fois les deux niches latĂ©rales ĂŽtĂ©es avec leur massif linteau de bois sombre, je suggĂšre de conserver les deux corbeaux en pierre de Bourgogne, relativement intĂ©ressants, ainsi que le petit arc sous linteau, en pierre Ă©galement, en le nettoyant et en supprimant la clef de voĂ»te factice, parfaitement inutile et d’un goĂ»t discutable

Par ailleurs, faire disparaitre toutes les pierres Ă  aspect “Ă©clatĂ©” avec leurs joints de ciment gris: spectacle tristounet, s’il en est !

Ces pierres, au niveau des jambages, seront retaillĂ©es et dotĂ©es d’un parement en dalles de Bourgogne rejointoyĂ©es au mortier de chaux traditionnel. Celles du soubassement recouvertes d’un enduit au mortier de chaux Ă©galement.

Tout cela reprĂ©sente certes du travail, mais beaucoup moins que de casser l’intĂ©gralitĂ© de la cheminĂ©e pour en recrĂ©er une Ă  zĂ©ro.

Idée adoptée par la cliente sur la base de ce croquis:

 

 

Voici donc un bref déroulé des opérations:

 

DĂ©montage du linteau bois et des “ailes adjacentes:

 

relooker

 

On voit ici les corbeaux en pierre qui seront conservĂ©s en tant qu’Ă©lĂ©ments intĂ©ressants:

 

relooker

 

Il a fallu recharger au mortier les “dĂ©gĂąts” de la dĂ©molition partielle des extensions latĂ©rales:

 

 

Une fois retaillés les bossages des parements à aspect éclaté, le placage se réalise en dalles de belle pierre de Bourgogne:

 

 

Idem pour l’autre retour. Noter sur cette vue la pierre de jambage, remplaçant en façade les anciennes pierres aux parements Ă©clatĂ©s, et venant se loger sous les corbeaux restĂ©s en place et Ă©tayĂ©s en vue de cette opĂ©ration.

 

 

On voit ici la mise en place du nouveau linteau et du retour cĂŽtĂ© gauche. Ces Ă©lĂ©ments ont Ă©tĂ© taillĂ©s au prĂ©alable Ă  l’atelier dans une pierre identique Ă  celle des corbeaux.

 

relooker

 

Voici l’ensemble avec les nouveaux Ă©lĂ©ments posĂ©s. PremiĂšre couche d’enduit de chaux sur le soubassement.

 

 

Voici l’ensemble quasi-terminĂ©. L’habillage de la hotte a Ă©galement Ă©tĂ© refait suivant de nouvelles proportions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un cÎté plus authentique, non ?

Relooker et c’est gagnĂ© … Et sans tout casser !

Avant de dĂ©molir, je crois donc qu’il peut ĂȘtre intĂ©ressant (et Ă©conomique) de bien dĂ©cortiquer les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments de ce que l’on veut dĂ©molir et de bien penser Ă  tenir compte de la spĂ©cificitĂ© de chacun…  Bien sĂ»r ceci n’est qu’un exemple, mais j’espĂšre que je vous aurais donnĂ© des idĂ©es 🙂

 

Concernant l’architecture paysanne, vous pouvez demander conseil Ă  Maisons paysannes de France, qui fait un excellent travail, concernant le bĂąti ancien…

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'infos en cliquant sur l'image et vous recevrez mon Ebook: "Branchez-vous sur l'énergie illimitée de la nature!"

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.