Travaux de printemps au jardin…

 

Suite des travaux de printemps au jardin:

Le temps étant au beau, j’ai entrepris la remise en route de la petite serre. Je dois avouer que je ne tire pas de celle-ci tous les bénéfices que je devrais par habitudes et manque de temps… En effet après la saison d’été avec les tomates, les pieds flétris sont tout bêtement arrachés et la serre reste vide jusqu’au printemps…

C’est idiot, je sais !

Car enfin, elle pourrait être pleine de salades d’hiver diverses ! On devrait ainsi pouvoir y réussir toutes les sortes de chicorées (frisées, pains de sucre, rouge de Véronne, etc…)

J’avais coutume de faire celles-ci en pleine terre où elles végètent souvent assez bien tout l’hiver par habitude avant d’avoir cette serre.

Souvent aussi, elles ne réussissent pas aussi bien ! Soit pour cause de gel intense , soit de période trop pluvieuse et froide en continu… Les plans ont alors tendance à geler (partiellement ou totalement suivant les froidures) ou à pourrir en terre en cas d’excès d’eau…

Par conséquent, je dois absolument cet automne prendre l’habitude d’ y repiquer lesdites chicorées où elles devraient être tout à fait épanouïes et abritées des rigueurs et excès de l’hiver.

Pour l’instant, la serre était donc vide, plus ou moins envahie par diverses adventices clandestines y trouvant refuge à leur goût !

J’ai donc mis bon ordre à cette déplorable situation en délogeant les intruses, en restaurant l’arrosage enterré micro poreux apprécié par les tomates, et enfin en apportant une bonne brouette de fumier décomposé ainsi qu’un reste de poudre de corne qui me restait.

 

travaux de printemps

 

travaux de printemps

 

J’ai recouvert le tout de bâches ou de vieilles moquettes de façon à favoriser la remontée des vers de terre et leur travail de dégradation du fumier de surface.

 

travaux de printemps

 

Ah, voila ! La place est à présent nette et accueillante pour de nouveaux hôtes: semis en pépinière de petites salades de printemps et début d’été (Batavia Rouge Grenobloise, craquante à souhait, j’adore !) à repiquer assez vite en pleine terre pour éviter la montaison à graines, rapide avec la chaleur croissante.

Premier petit semis de radis également (National, Flamboyants, etc…) à arroser copieusement et à récolter rapidement avant les chaleurs …

Enfin les futurs bébés plans de tomates (que je viens de semer en godets à l’intérieur), y trouveront un endroit douillet où grandir un peu avant d’être repiqués dans la terre de la serre, bien fertilisée.

 

En attendant, pour le jardinier affamé, la nature commence a prodiguer ses bontés de saison à profusion:

Les salades sauvages abondent, et quel régal !!! Pissenlits bien sûr, ainsi que mâches sauvages (bien plus savoureuses que les variétés cultivées et de loin !), cressonnettes, etc…

Bon appétit les amis !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.